Yoga japonais

en moyenne environ 7mn de lecture pour l'article complet

Qu'est ce que le yoga japonais ?

Le yoga est une pratique qui a gagné en popularité dans le monde entier ces dernières années, mais il en existe de nombreux types différents. La plupart viennent de l’Inde mais le Japon n’est pas en reste. Bien sûr si le mot “yoga” est utilisé, c’est bien que la version japonaise puise ses racines en Inde, mais pas seulement. On y trouve aussi une connexion forte avec la médecine traditionnelle chinoise et surtout les courants de pratiques guerrières de la monarchie féodale japonaise.

Le yoga nippon est une pratique qui se concentre principalement sur les étirements, la relaxation, la respiration profonde, la méditation en mouvement et le renforcement musculaire. Il existe plusieurs terminologies et spécialités pour désigner le yoga japonais. Les plus connues sont :

  • le do-in qui est un auto-massage par pressions des doigts sur les points de méridiens utilisés en shiatsu (technique de massage japonaise)
  • le junan taisō composé de gymnastique, stretching, pressions, utilisés dans les arts martiaux classiques japonais que l’on appelle koryū. Les koryū sont les courants martiaux apparus au Japon avant ou pendant l’ère Edo. Ils sont à distinguer des gendaï budō qui sont nés durant l’ère Meiji et qui n’ont jamais eu de vocation guerrière ou d’efficacité sur un champ de bataille.
  • le Stretching du Shiatsu qui vise à étirer les méridiens utilisés en Shiatsu. Le nom japonais est keiraku taisō. Il a été grandement développé par Shizuto Masunaga, maitre de Shiatsu extrêmement renommé et populaire. Il est souvent confondu avec une série d’exercice que l’on nomme makko hō car les 4 postures qui sont utilisées sont également présentes dans le keiraku Taisō. Cependant ils ne sont pas utilisés dans le même ordre, il y en a 4 en makko hō et il n’y a pas de volonté de massage énergétique contrairement au keiraku taisō.

Ces trois pratiques se concentrent principalement sur les étirements, la relaxation, la méditation et des exercices de respiration profonde. Les postures sont généralement effectuées en douceur, avec un rythme lent et des répétitions fluides.

Quelle différence y'a t'il entre le yoga japonais et les yoga indiens ?

Certaines postures de yoga indien et japonais sont similaires, mais le yoga nippon se distingue par sa philosophie. Il puise ses racines dans le yoga indien mais aussi dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise, dans les enseignements des courants guerriers du Japon féodal et dans le shiatsu de manière plus contemporaine.

Les exercices et enchainements de yoga japonais se concentrent sur la relaxation, le lâcher prise des tensions, la respiration, le gainage et l'équilibre. Les postures sont généralement effectuées à un rythme plus lent, sans mouvements brusques. Le yoga japonais se concentre davantage sur le développement et l’entretien de la souplesse, le contrôle du corps et l'étirement des muscles et des tendons. Il est aussi considéré comme un exercice de respiration profonde, qui permet d'améliorer l'énergie vitale et sa circulation.

Qui peut pratiquer le yoga japonais ?

Le yoga japonais peut être pratiqué par tous. Nos cours sont ouverts à partir de 16 ans, mais nos membres aiment partager des séances courtes avec leurs enfants qui adorent ces moments. Les pratiquants d’arts martiaux y trouvent un excellent moyen de développer leur souplesse. Les pratiquants de shiatsu y voient un allié précieux pour entretenir leur corps afin de faire de meilleures séances et veiller à leur récupération. Les séniors ont avec le yoga japonais une carte maitresse pour conserver leur santé, leur vitalité et prévenir les risques de blessures.

Quelles sont les vertus du yoga japonais ?

Même si pour les connaisseurs, les vertus du yoga japonais ne sont plus à démontrer, quels sont ces bienfaits concrètement ? Avant toute chose, veuillez noter qu’il est important de faire attention à la qualité d’exécution de vos postures et de vos mouvements pour passer de l’une à l’autre pendant que vous pratiquez le yoga japonais. La synchronisation de la respiration est le deuxième facteur clé de l’efficacité. De manière générale, pratiquer régulièrement permet d’améliorer l'équilibre et la souplesse, mais aide également à améliorer les performances physiques et mentales. Vous remarquerez assez vite cela. Ensuite vous noterez une amélioration de votre capacité de concentration, de votre mémoire et de vos fonctions cérébrales.

Le yoga aide à réduire la tension artérielle et entretenir le système cardio-vasculaire.

Une tension artérielle trop élevée est un facteur majeur de maladie cardiaque et peut augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral. En plus de réduire votre tension artérielle, le yoga est également un excellent moyen de réduire votre risque de crise cardiaque. Il permet également de réduire le taux de cholestérol sanguin. Certaines des postures aident à améliorer la circulation sanguine dans tout le corps.

Libération de la tension mentale et émotionnelle

Le yoga est un excellent moyen de réduire votre stress. Il peut être très efficace pour réduire l'anxiété et augmenter votre niveau d'énergie. Il est un atout considérable pour lutter contre les risques de dépression et de burn out.

Les postures de yoga pour améliorer la santé de vos poumons

Les exercices de respiration profonde aident à améliorer votre capacité pulmonaire. Il sont donc tout indiqués pour améliorer la santé de vos poumons et l’oxygénation de votre sang.

Le yoga japonais pour perdre du poids

La pratique du yoga est un excellent moyen d’accompagnement pour perdre du poids. En plus d’un rééquilibrage de la diète alimentaire au long cours, il a été montré que bouger régulièrement et plus particulièrement en faisant du yoga, permet de reprendre le contrôle sur son corps ; Le yoga a aussi un effet sur l'appétit et le désir de manger.

Le yoga est également connu pour aider à améliorer la digestion, à améliorer le fonctionnement des organes et à réduire les niveaux d'hormones de stress.

Quelle est l'origine du yoga japonais ?

Il existe de nombreuses versions de l'origine du yoga. La plus ancienne est que le yoga était pratiqué en Inde il y a environ 4000 ou 5000 ans par des sages appelés les yogis. La plupart des experts s'accordent à dire que le yoga a été introduit au Japon il y a environ 1 500 ans par les moines bouddhistes indiens. Il a été ensuite intégré, japonisé, utilisé de manière pragmatique pour en faire la version que nous connaissons aujourd’hui.

Combien de fois par semaine faut il pratiquer le yoga japonais ?

Le yoga est un excellent moyen de se détendre et de rester en bonne santé. Cependant, vous ne devez pas le pratiquer pendant de longues heures. En fait, une heure de yoga par jour vous aidera déjà beaucoup. Ce serait optimal. Cependant, toute nouvelle habitude à ajouter aux nombreuses tâches que nous avons tous à faire durant la journée est une contrainte importante. Le meilleur moyen est donc de commencer modestement, puis d’augmenter la durée au fil de vos besoins, de vos possibilités et de vos envies. En la matière, faire, même peu mais régulièrement, est plus bénéfique que d’attendre des conditions parfaites qui n’arriveront probablement jamais.

Il n’y a pas de moment idéal pour pratiquer le yoga japonais. Certains kata (enchainements) sont faits pour le matin, d’autres pour le soir car les besoins de votre organisme ne sont pas les mêmes au réveil ou après une longue journée. Certains enchainements sont courts, d’autres longs, certains complexes et d’autres simples. Vous aurez toujours de quoi pratiquer, quel que soit votre niveau ou le temps que vous vous accorderez.

Comment se déroulent les cours de yoga japonais au sein de l’AMCJ ?

Les cours de yoga japonais ont lieu le lundi soir, le mardi matin et le jeudi soir. Ils durent une heure et se décomposent en plusieurs temps :

  • Nous pratiquons un Kata (enchainement) d’ouverture destiné à se préparer à la séance qui va suivre et à se concentrer pour s’offrir une parenthèse dans notre vie quotidienne.
  • Ensuite viennent les enchainement du cours. Ils varient selon la saison (les besoins de l’organisme sont différents au froid de l’hiver ou au chaud de l’été par exemple) et le moment de la journée, mais aussi selon le niveau des participants.
  • Enfin nous clôturons la séance sur des exercices de respiration profonde et par un échange entre les élèves et l’instructeur permettant de corriger certains points et de recueillir les ressentis de chacun.
>